Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Envol Autour Du Monde

Un Envol Autour Du Monde

Journal de mes voyages autour du monde en tant que volontaire engagée, touriste curieuse ou voyageuse en sac à dos passionnée. Je partage mes aventures dans chaque pays.


Paris du point de vue d'une française

Publié par Johanna sur 2 Novembre 2012, 00:54am

Catégories : #mes voyages

Paris c'est ma ville. Même si pour les parisiens je ne suis pas parisienne puisque je vis en banlieue. Pour moi, Paris c'est tout ce qui est autour aussi. Je ne la connais pas par coeur, mais je me faufile facilement dans ces rues. J'aime surtout flâner dans les rues vieillotes, qui me rappelle de vieux films. Et je m'imagine le Paris d'avant. Comme dans les Misérables.

Le quartier que j'aime c'est Montmarte. Les marches, la montée. Les gens. les commerçants. Les crèpes au Nutella. Les pavés. Les escaliers. En général je descend à la station Pigalle, et je monte, je déambule, j'observe, je rêve.

J'aime aussi marcher, marcher, très longtemps et me retrouver en l'espace d'une demi journée ou plus, aux champs Elysées, à la place de la Bastille, aux jardins des Tuileries, au Trocadéro à chatelet, sur les quais de la Seine... ah les quais.

Paris c'est aussi, les Parisiens. Je ne pourrais pas dire pourquoi nous sommes aussi froid. Moi quand je prend le métro, j'ai envie d'aller vite, d'être dehors, je n'ai pas le temps d'aider le touriste, ou le provincial perdu. Je slalome entre les passants, je n'ai pas le temps de perdre du temps, puisque ma vie m'attend à l'extérieur du métro. Et puis d'ailleurs, je n'ai aussi pas le temps de répondre à des questions quand je suis dans la rue. Je suis pressée! Et puis pourquoi sourire? Sourire bêtement pour rien? Jamais de la vie! Oui quand on m'appelle "mademoiselle excusez moi!" Je ne me retourne pas, cela pourrait être un dangereux individu qui voudrait me voler mon sac que je tiens bien fermement avec mon bras, parce que j'en ai marre des voleurs à l'arraché. Je ne me suis jamais faite volé hein. Ce sont mes amis étrangers qui se font voler et qui me racontent comment ça se passe.

Un jour vous vous réveillez en plein milieu d'une rame de métro entourée de tous ces parisiens, collés, serrés comme des sardines sur vous, et quoi? vous ne vous tenez pas à la barre, ce sont les autres qui vous tiennent pour ne pas tomber sous les secousses du train. On s'y habitue. On s'habitue aussi à l'été ensoleillé qui dure 3 jours. Quoique cette année 2012, le soleil était quand même bien présent en août. Vive les canicules.

Les terrasses de cafés parisiens, remplis de parisiens, lisant le journal 'Le Parisien'. Cliché? Je vous jure que non! C'est même beau et émouvant de voir ce phénomène. Parce que il y a des villes où il n'y a pas de terrasses de cafés comme cela. Où les pauvres citadins boient leur cafés "to go" "on the way to the work" "on the tube" Mais comment ils font? Boire son café dans un mug Starbuck en prenant le métro c'est juste pas possible pour moi!

Les sans domiciles fixes qui cherchent du boulot dans les rames de métro. Pourquoi? je ne sais pas, c'est leur truc. "Bonjour mesdames, messieurs, je cherche du travail..." Et certains t'insultent quand ils partent de la rame sans argent ou sans travail! oui, oui! Ou sinon ils se posent dans la rue, et posent une pancarte devant eux "Je cherche un travail, j'ai faim" Ah bon? Si j'avais su que c'est comme ça que l'on trouve du travail. Travaillant dans la restauration, je peux vous dire que les SDF sont très exigeant niveau service, et nourriture. Oui parce que l'argent prend plus de valeur quand on en a pas ou si peu. Les riches dépensent sans réfléchir, les pauvres comptent les grains de riz dans leurs assiettes. Et au fond ils sont les plus touchants. Et pour eux aussi c'est métro boulot dodo.

Le périphérique. Pour les Parisiens qui ont une voiture, (en fait ce sont les habitants de la banlieue parisienne qui viennent en voiture et qui bloquent le périph'). Toujours bloqué. C'est simple, si tu veux rouler tranquillement sur le périph, c'est la nuit après 22h ou très tôt le matin. A partir de 7h, tous les Parisiens partent au boulot donc on avance pas, c'est très stressant. Il y a toujours un malin qui arrive à avoir un accident et qui peux te bloquer pendant 1 heure sur le périph. Oui, oui! Une heure! Oh je ne vous ai pas parlé des accidents voyageurs dans le métro et la SNCF! Non je n'en parle pas, c'est véritablement le cauchemar de toute personnes travaillant ou étudiant à Paris. Il ne faut pas en parler.

Monter en haut de la tour eiffel? Pour faire quoi? C'est juste un monument en fer. Je sais pas c'est banal. Et puis un jour, tu prévois de partir de long mois en voyage et tu forces tes amies à aller voir la Tour Eiffel illuminée de nuit sur la place du Trocadéro parce que finalement elle va te manquer la dame de fer. Et tu te dis "Woaw... C'est Paris" Evidemment les rêveries s'arrêtent tout de suite dès que des touristes viennent te voir à tour de rôles pour prendre des photos de leur belles petites têtes devant "The Eiffel Tower, please, photo?". 

Et l'été ou le printemps il y a tout pleins de petits parc parisiens, tout vert, parce que nous aussi on aime la nature à Paris! eh ouais! Prendre le tramway 3 parisien 3 jusqu'au parc Montsouris. Glander aux buttes chaumont, se prendre pour une princesse aux jardins des Tuileries, (non on ne se prend pas pour une princesse au château de Versailles), faire de la barque ou du footing au bois de boulogne (pas la nuit! on pourrait vous prendre pour autre chose), La villette pour voir les shows improvisés de percussions africaines ou de capoeira le dimanche, on peut même aller chasser le sanglier dans les forêts de Fontainebleau, ou monter, escalader les gros rochers dans ce gros poumon que nous offre l'île de france.

Il ya beaucoup de choses à faire à Paris. Je me demande pourquoi je rechigne toujours quand une amie étrangère veut absolument visiter Paris. Oh mais Paris ça ne se visite pas! ça se vit!

Bon, et cette description de Paris c'est ma vision donc n'en faites pas tout un fromage, surtout pas!

To be continued.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents